le civisme n'a jamais tué personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le civisme n'a jamais tué personne

Message par ducatti le Lun 04 Mai 2009, 17:39

Face au phénomène de la violence, les femmes handicapées sont doublement
vulnérables, premièrement, parce qu’elles sont des femmes et deuxièmement, parce
qu’elles vivent avec un handicap. Ceux qui abusent sont conscients que les femmes
handicapées en général sont perçues comme des entités dévalorisées, faibles,
dépendantes, non-crédibles, dépourvues de sensations et manquant de confiance en
elles-mêmes. Étant donné que ces stéréotypes sont encore véhiculés par une grande
partie de la société, l’agresseur y trouve même des arguments pour justifier ses actes ou
assurer sa défense. Dans près de 90 p. 100 des cas, ce sont les fournisseurs de soins
ou les personnes connaissant très bien la victime qui sont responsables de la violence.
Compte tenu du manque flagrant de programmes de vie autonome, les femmes
handicapées sont particulièrement enfermées dans un dilemme. Si elles se plaignent,
elles risquent de perdre le bénéfice de ces services, et celles qui portent plainte trouvent
l’appareil de justice pénal intimidant et insensible
avatar
ducatti

Nombre de messages : 15
Age : 61
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 09/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum